Vincent Daffourd (Care Labs) : « Notre objectif : assurer l’accès du plus grand nombre à une meilleure santé »

Vincent Daffourd (Care Labs) : « Notre objectif : assurer l’accès du plus grand nombre à une meilleure santé »

Vincent Daffourd

 

Care Labs, l'autre vision des frais de santé

La société émettrice du chèque santé, à Montpellier, ne duffuse pas seulement un titre de paiement pour les prestations peu ou pas remboursées par la Sécurité sociale. Elle se présente comme un moyen de solvabiliser les patients, avec une offre plus préventive...

source : Objectif languedoc roussillon

Vincent Daffourd (Care Labs) : « Notre objectif : assurer l’accès du plus grand nombre à une meilleure santé »

Déjà adoptés par 28 000 professionnels de santé à travers l’Hexagone, les chèques santé de la société Care Labs facilitent l’accès pour tous à la prévention et aux soins. Les entreprises, les mutuelles et les collectivités financent cette solution innovante qui profite également à l’intérêt commun. Début 2017, la start-up a levé 5,2 millions d’euros pour accélérer sa croissance internationale.

Décideurs. Avec l’assurance maladie universelle et les complémentaires santé devenues obligatoires, le remboursement des prestations de soins est déjà réalisé en grande partie. Qu’apportent de plus les chèques santé aux Français ?

Vincent Daffourd. Les chèques santé sont les premiers titres prépayés qui interviennent sur le champ de la prévention santé, du bien-être et du sport santé. Tous ces domaines sont autant de secteurs sans lien avec le régime obligatoire. L’ostéopathie, la psychologie, la diététique, l’enseignement physique en santé, les sophrologues et bien d’autres domaines sont concernés. Il n’existe aucune prise en charge de ces prestations par la sécurité sociale. Parfois, la complémentaire santé peut couvrir un certain pourcentage des coûts engendrés par ces prestations, mais l’avance de frais reste obligatoire pour l’adhérent. Cela peut constituer un véritable frein à l’accès aux soins. Notre mission est de lutter contre ce manque de moyens économiques et permettre à tous d’accéder à des prestations de santé de qualité. Ces chèques santé, pris en charge par différents acteurs, rendent solvables de nombreuses personnes.

Parmi les contributeurs financiers au projet, on trouve des entreprises, collectivités et mutuelles. Comment parvenez-vous à les inciter à vous accompagner ?

Dans la liste de nos contributeurs, on trouve aussi des associations de patients, des comités d’entreprise, des centres d’actions sociales… Tous peuvent offrir à leurs salariés, leurs adhérents ou leurs usagers l’accès à une offre de soins qualitative et exhaustive. Pour les convaincre, il est facile de faire la promotion de la prévention en santé car elle sert l’intérêt commun. Des études d’impact, menées avec des chercheurs spécialisés comme Claude Le Pen, permettent de dégager des arguments évidents pour inciter les entreprises, les mutuelles et les collectivités à financer la prévention.

Quels sont les intérêts pour les entreprises d’investir dans les chèques santé ?

Le capital humain est le premier capital immatériel de l’entreprise. Investir dans la prévention et le bien-être de ses employés permet d’éviter un trop fort taux d’absentéisme. La mise en place d’un tel système organisé au sein d’une entreprise maximise l’impact social du management en démontrant un intérêt sincère pour la santé des salariés. En meilleure forme, plus présents et plus heureux, les salariés gagnent aussi en productivité. Selon les études que nous avons menées, un investissement d’un euro dans la prévention santé permet de générer deux euros en retour dans les douze mois suivants.

Lire la suite

Source : https://www.magazine-decideurs.com