La Chine double les États-Unis et prend la pole position des demandes internationales de brevets

La Chine double les États-Unis et prend la pole position des demandes internationales de brevets

La Chine est devenue en 2019 le principal déposant de demandes internationales de brevets, a indiqué, mardi 7 avril, l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Au total, les Chinois ont déposé 58 990 demandes, contre 57 840 effectuées par les Américains.

Huawei, principal déposant 

Dans son rapport annuel, l’OMPI relève aussi que pour la troisième année consécutive, le géant chinois des télécommunications, Huawei Technologies a été le principal déposant en 2019, avec 4 411 demandes publiées. Viennent ensuite Mitsubishi Electric Corp. au Japon, Samsung Electronics en Corée du Sud, Qualcomm Inc. aux États-Unis et Guangdong Oppo Mobile Telecommunications en Chine. 

Lot de consolation pour les États-Unis, l’université de Californie reste en tête du classement des établissements d’enseignement. Elle est suivie par l’université Tsinghua de Pékin. 

Reste à savoir quel sera l’impact de la pandémie du COVID19 sur les demandes de brevets…

« L’impact sur les industries créatives, sur l’innovation va être extrêmement important », a souligné Francis Gurry aux journalistes.  

Expliquant qu’il était encore trop tôt pour chiffrer cet impact, qui dépendra de l’intensité et de la durée de la crise, il a noté que les données préliminaires reçues par l’OMPI pour janvier, février et mars montraient un tassement de la croissance des demandes de brevets. 

AFP