Connaître le temps d’attente en un clic avec « Urgences chrono »

Connaître le temps d’attente en un clic avec « Urgences chrono »

Magali Diagne, Céline Jardy-Triola et leur équipe.

La web-app “Urgences chrono” est lancée sur le territoire montpelliérain. A l’issue de la phase expérimentale à l’automne 2019, tous les services d’urgence de la ville informeront en ligne sur les délais d’attente.

Informer les patients sur les temps d’attente aux urgences. C’est l’objectif de l’application internet “Urgences chrono” qui vient d’être déployée sur la Métropole de Montpellier. Un territoire pilote pour la start-up Focus santé.

« Nous avons travaillé ensemble pendant six ans aux urgences de l’hôpital de Bagnols-sur-Cèze, expliquent le Dr Céline Jardy-Triola et Magali Diagne qui ont imaginé ce concept. Nous y avons constaté la situation très difficile des patients et des soignants. »

En cause : la saturation croissante des urgences. Le dernier rapport de la Cour des comptes estime que « 20 % des passages pourraient être évités… pour une économie pouvant atteindre 600 millions d’euros par an ».

« Objectif : gagner la France entière »

« Nous avons eu envie d’aider nos collègues », souligne Céline Jardy-Triola. Ainsi est née l’idée d’une solution digitale pour informer les patients sur les possibilités de consultation en urgence et le temps d’attente estimé. Objectif : les orienter vers l’établissement le plus disponible.

Créée en novembre 2016, la société Focus santé a d’abord été hébergée à Nîmes. En 2017, l’application a été testée avec succès dans des petites villes comme Bagnols-sur-Cèze.

La même année, la start-up a rejoint Montpellier et le sélectif accélérateur de Numa. « Nous leur avons fait confiance », précise Arnaud Laurent, cofondateur de WeSprint, qui a accompagné leur développement à Cap Oméga. C’est là qu’elles ont officialisé le déploiement de leur web-app sur la Métropole de Montpellier, mardi dernier.

Les cliniques Saint-Jean et Beau soleil, du groupe Cap santé, ont été les premières à mettre en place “Urgences chrono”. Elles ont été suivies par la polyclinique Saint-Roch, le CHU Lapeyronie, la clinique du Millénaire et la clinique du Parc, à Castelnau-le-Lez.

Le but est aussi de faire connaître au public des urgences méconnues, comme le service de soins non programmés, pour adultes et enfants, et les trois maisons médicales de garde dont un SOS Médecins. Lire la suite

Source : https://www.midilibre.fr/ – Guillaume Richard