Apidata met de l’ordre entre courtiers et assureurs

Apidata met de l’ordre entre courtiers et assureurs

iApidata met de l’ordre entre courtiers et assureurs

Apidata, start-up, créée fin 2012 par trois experts de la bancassurance, propose de gérer les énormes quantités de données échangées entre gestionnaires, courtiers et services internes des assureurs. Un nouveau service en devenir…

Xavier Garcia, PDG et cofondateur d’Apidata avec deux autres « seniors » des métiers de la banque et de l’assurance*, voient l’avenir en rose pour leur start-up… Créée en 2012 à Paris autour de la problématique de gestion des données suite à la réforme des assurances « Solvabilité II », la société propose une plateforme de gestion des flux d’assurance issus des outils de gestion de données d’assureurs et de leurs délégataires de gestion (courtiers) pour tout ce qui concerne l’assurance de personnes (santé, prévoyance, individuelle et collective, retraite…).

« La réforme SII impose en effet une conservation et une traçabilité de toutes ces données de gestion d’assurance, que ce soit les primes d’assurance, les sinistres, les cotisations, les contrats, les niveaux de garantie, les commissions… en vue de contrôler les méthodes de provisionnement des grands acteurs du secteur. Chaque assureur doit ainsi justifier du moindre euro de provision qu’il passe », précise-t-il.

Ce sont donc des masses de données énormes qui circulent, en parallèle d’un mouvement de fond actuellement en cours, de concentration du secteur. « Il a démarré depuis quelques années, mais là il s’accélère, notamment dans la mutuelle, y compris chez les très gros acteurs ». Pour atteindre la taille critique face à la pression de la tutelle (la concurrence est forte, du fait de produits de plus en plus standardisés), ces acteurs doivent en effet se démarquer par l’apport de nouveaux services ou la performance économique (d’où ces rapprochements tels Harmonie/MGEN, AG2R-La Mondiale/Matmut, Humanis/Malakoff…). Lire la suite

Source : https://www.alliancy.fr/
Rédigé par Catherine Moal